La Vendée rejoint le défi de « l’écharpe des records » !

Landeronde_a_rejoint_le_defi_de_l_echarpe_des_records

Le défi de « l'écharpe des records » continue de s'approcher du record du monde ... Pourquoi ne pas prendre contact avec Céline Coutaud, si l’envie vous prend de prêter main forte aux tricoteuses ou bien de faire don de pelotes de laine ?

Un défi au rayonnement national !

Fourmies a les pieds dans la laine depuis longtemps. La ville était en effet le premier centre mondial de laine peignée en 1875. Elle possède également son propre record du monde, celui d’avoir fabriqué pendant plusieurs dizaines d’années, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, le fil de laine le plus fin au monde. Il pouvait en effet développer jusqu’à 120km pour un seul kilo de laine.

La Vendée mobilisée autour du projet !

C’est ainsi que Landeronde a décidé de se joindre au projet. « Au départ, l’idée était de trouver de nouvelles manifestations pour le Téléthon » raconte Céline Coutaud, du Comité des fêtes de Landeronde. « Etant artisan tricoteuse, l’idée de participer à l’Echarpe des records m’a tout de suite interpellée ! Elle a été soumise à une réunion du Comité des Fêtes, et nous avons contacté la ville de Fourmies ». Plusieurs contacts se sont d’ores et déjà manifestés. Une tricoteuse de La Mainborgère s’est proposée, de la laine a été envoyée des Sables d’Olonne… Une dizaine de tricoteuses landeronnaises ont également commencé à tricoter de leur côté. « Ca avance. En deux mois, j’ai déjà tricoté 23m ! » ajoute Céline Coutaud. L’écharpe landeronnaise sera affichée au marché de Noël dans le stand que tiendra Céline en tant qu’artisan. Il aura lieu les 10 et 11 Décembre prochain.

Dans sa recherche de contacts, Céline Coutaud a même eu la surprise d’apprendre que Nieul-le-Dolent participait également au défi de l’écharpe des records ! Une « écharpe Thomas Voeckler », d’une longueur de 49m, avait déjà été tricotée pour le Tour de Vendée. Ayant eu vent du défi lancé par Fourmies, Nieul a alors contacté la commune du Nord-Pas-de-Calais. « Le fait que la Vendée se mobilise est une bonne chose » souligne Céline Coutaud.

Deux conditions sont à respecter dans le tricotage des écharpes. Chaque écharpe doit être tricotée à la main et mesurer 20 cm de largeur. Pour faciliter le raccordement de toutes les écharpes, il est conseillé de les tricoter sur au moins un mètre de longueur. Il est également possible d’apporter des pelotes de laine qui ne servent pas, sans pour autant les avoir tricotées. Le Point Relais’Tricot landeronnais se trouve à l’atelier « Aux doigts magiques » situé au 10, Impasse des Eglantines, 85150 LANDERONDE.

Un défi à l’objectif humanitaire

Battre le record du monde de la plus longue écharpe est un beau défi, mais une fois battu, que faire des dizaines de kilomètres de laine tricotée ? Les organisateurs du défi ont donc décidé de profiter de cette aventure pour effectuer une action humanitaire. L’écharpe sera ensuite transformée en couvertures ou en petites écharpes et seront offertes à des associations caritatives et humanitaires telles que la Croix Rouge ou le Secours Populaire. D’autres morceaux de l’écharpe seront également transformés en couvertures pour les refuges de la SPA. « Un monde fou se mobilise pour cette action bénévole » conclut Céline Coutaud.

Renseignements :
 Céline Coutaud du Comité des Fêtes de Landeronde : 02 51 34 27 19 ou 06 66 18 14 23.

L’atelier « Aux doigts magiques » est ouvert les Lundi, Mardi, Mercredi et Vendredi de 17h à 19h30 et le Samedi de 10h à 13h.

Article de Oriane Olivier pour Flashwebdo - Publié le : 24/11/2011